Ayivi Ekuevi : « S’il faut mourir, je crois qu’il faut mourir en terre soudanaise »

L’As Togo Port en route pour un exploit ! Les champions du Togo vont disputer ce dimanche le match retour de la ligue africaine des champions. Après la victoire 2-0 du match aller, c’est à Khartoum que les choses sérieuses vont se dérouler. Une qualification des portuaires sera une première pour une équipe togolaise.

« Franchement lorsque je pense à cela, j’ai une pression. Pression de tout un peuple qui a le regard fixé sur l’As Togo Port. Notre club permettra au Togo de se hisser sur l’échiquier international et ça permettra aux autres clubs aussi de profiter de notre entrée en poule »  a confié Ayivi Ekuevi, l’entraineur du club togolais.

Pour ce match retour, le club recupère Issifou Bourahana. Le capitaine du club est de retour de blessure. La pression du public sera un des atouts d’Al Hilal sur ses propres installations. Et face à ceci, le coach des togolais a préparé psychologiquement ses joueurs.

« J’ai dit à mes joueurs, pourvu qu’ils ne descendent pas sur la pelouse pour vous bastonner. Tant qu’ils ne descendront pas, je crois qu’il faut jouer. Tout grand entraineur a l’habitude de dire que défendre c’est attaquer. Pour voir les vraies intentions de quelqu’un, je crois qu’il faut le provoquer.  Nous sommes arrivés à un niveau où nous ne pouvons plus reculer. Nous devons avancer. S’il faut mourir, je crois qu’il faut mourir en terre soudanaise. Mes joueurs sont prêts »  a ajouté l’entraineur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *