Boundjou Baba Nadjombe : Le Togolais excelle dans le Mixed Martial Arts

 

Boundjou Baba Nadjombé qui pratique le Mixed Martial Arts (MMA) montre qu’il est sur le point de mener une brillante carrière pleine d’excellentes choses.  Champion d‘Afrique de l’Ouest de MMA l’année passée, le jeune sportif togolais a gagné le cœur de plusieurs amoureux des sports de combat, surtout le MMA dans lequel il montre de très bonnes choses qui peuvent permettre de rêver. Vainqueur de la ceinture des Walters moins de 70 kg en Afrique de l’ouest au Bénin en 2017, Boundjou Baba Nadjombe est un sportif que les premiers responsables des sports de combat doivent prendre au sérieux dans notre pays. Le jeune sportif togolais de 23 ans remet son titre en jeu le 28 avril prochain à Lomé au Togo. Boundjou Baba Nadjombé qui évolue dans la catégorie des Walters moins de 70 kg, entrera dans l’histoire s’il conserve son titre. La particularité du jeune pongiste, c’est qu’avant lui, aucun autre Togolais qui pratique le MMA, n’a réalisé un exploit aussi retentissant. Cela va forcément redonner de l’espoir aux autres Togolais qui évoluent dans cette catégorie au Togo.

Un parcours de combattant

Au départ, rien ne présageait une carrière dans le MMA car le jeune a commencé avec une autre discipline sportive : « Déjà à l’âge de neuf ans j’ai commencé le sport avec le football. J’ai fait plusieurs années dans cette discipline, plus de 10 ans de football. J’ai joué à Alliance FC (club de Lomé), ensuite dans un centre de formation (Fondation Lumière d’Afrique) », a déclaré le pongiste togolais à nos confrères d’Africa Top Sports. Après le football, Boundjou Baba Nadjombé part à la découverte des sports de combats, en l’occurrence la boxe anglaise : « J’ai un ami qui faisait de la boxe et qui m’a proposé de le faire juste pour le self défense. Je n’ai pas refusé, je suis quelqu’un de curieux », a confié le sportif togolais qui marche déjà dans les pas des stars des disciplines de combat au Togo.

Une expérience multicolore

 

Henry Jallah (son coach), détecte en lui un talent certain et une puissance physique exceptionnelle et lui conseille de s’orienter vers le MMA, une discipline qui se pratique en cage, et dans laquelle son physique pourrait faire des ravages, et le garçon se lance : « Dès la première séance, j’ai senti que Baba et le MMA, ça allait être quelque chose. Physiquement, c’est un monstre », a exposé le coach du champion togolais. Motivé par l’idée de devenir un jour numéro 1 dans sa discipline, Baba Nadjombé s’entraîne dur et va à la conquête des ceintures sur le plan continental tant en boxe thaï qu’en MMA. Le jeune était même à deux doigts de décrocher le titre continental en boxe thaï au Cameroun : « Je n’aimerais pas trop parler du Cameroun parce que je me dis que c’est une expérience désagréable que j’ai eu en finale. Mais je peux dire que j’ai donné le meilleur de moi, j’ai fait un beau combat », dit-il, visiblement agacé d’être passé si près de ce sacre qui pouvait élargir plus, sa côte de popularité.

Conserver le titre de champion à Lomé

Boudjou Baba Nadjombe est très actif au combat. Il s’adapte, évolue et travaille dur pour hausser le niveau de son jeu. Il traverse les frontières du Togo pour disputer et gagner son premier combat MMA à Cotonou dans le cadre du championnat de l’Afrique de l’Ouest qui s’est tenu en 2017. Il devient du coup le premier togolais à décrocher une ceinture dans cette discipline, et il compte conserver ce titre à Lomé devant son public : « Je suis prêt, confit-il, tous les jours je m’entraine. Cette ceinture, c’est mon premier trophée, je veux la garder. C’est la première ceinture du Togo en MMA, elle ne va jamais partir », a estimé le jeune Togolais.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *