Boxe : A quoi va servir le boucan de Clément Sossa à Lomé?

 

Clément Sossa est remis à sa place par les premiers responsables de l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA). Il avait pourtant orchestré un véritable boucan sous forme de « coup de force » ou si vous voulez, passation de service à Lomé la semaine dernière. Et pourtant, un autre vient de le remplacer sur décision de l’AIBA car il n’est pas la personne qualifiée pour remplacer Azaad Kelany Bayor.

« Je suis venu le renverser sur son territoire… ». C’est en ces termes que maître Clément Sossa du Gabon a fait comprendre aux média togolais qu’il va prendre la place d’Azaad Kelany Bayor qui est suspendu par l’AIBA à la tête de la Confédération Africaine de Boxe. Il a fait fermer les portes du siège de la Confédération Africaine de Boxe (CAB) en présence des forces de l’ordre et des huissiers. Il a estimé qu’il est la personne qualifiée pour remplacer provisoirement Azaad Kelany Bayor (le président suspendu) à la tête de la CAB.

Son « coup de force » n’aura duré qu’une semaine et les premiers responsables de l’AIBA l’ont ramené à la raison. En effet, ils ont nommé Moussa Hassan à la tête de l’institution jusqu’à nouvel ordre. Que devient alors Clément Sossa qui est venu faire le « show » à Lomé devant les journalistes togolais avec l’appui du ministre des sports togolais Guy Madje Lorenzo qui lui aurait donné le pouvoir d’agir ainsi à l’encontre du fils du pays, Azaad Kelany Bayor.

Selon les explications de ce dernier, c’est le vice-président élu au congrès de l’AIBA qui devrait remplacer le président en cas de congé ou d’un quelconque problème l’empêchant d’occuper son poste. Or, Clément Sossa n’est que le président d’une zone de la CAB et non le vice-président élu au congrès de l’AIBA. A quoi va servir tout ce boucan qu’a fait le Gabonais devant la presse togolaise la semaine écoulé ? Wait and see.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *