Boxe : Azaad Kelani Bayor qualifie sa suspension d’injuste

 

Azaad Kelani Bayor se défend et juge la décision de l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA) le sanctionnant, d’injuste. En effet, la Commission de discipline de l’Association internationale de boxe amateur (AIBA) a suspendu son vice-président, également président de la Fédération Africaine de Boxe, pour trois ans de toutes activités relatives à cette discipline. Ce dernier a réagi et contre-attaque dans cette affaire pour être blanchi au finish à la face du monde.

En effet, il est reproché au Togolais Azaad Kelani Bayor, vice-président de l’AIBA et président de la Fédération Africaine de Boxe d’avoir commis des violations graves et inacceptables du code disciplinaire de l’AIBA  lors des championnats africains organisés au Congo Brazzaville en juin dernier. Par conséquent, le Togolais est suspendu pour trois ans de toutes activités liées à la boxe. L’accusé se défend et il pense que sa suspension est « injuste ».

Azaad Kelani Bayor trouve aussi que le président de l’AIBA Wu Ching-Kuo a pris « une décision de façon unilatérale » et pense qu’il ne mérite pas une sanction pareille venant de l’AIBA car il ne reconnait pas les faits qui lui sont reprochés. Azaad Kelani Bayor en outre président du Comité National Olympique du Togo ajoute qu’en l’état actuel des choses, rien ne l’empêche de continuer à assumer ses responsabilités au niveau du CNO-Togo. Il dit qu’il va recourir au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour se faire blanchir et montrer au monde entier que cette sanction à son encontre est un coup bien préparé et monté de toutes pièces.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *