Didier Ovono à Paris Fc :  » Apporter mon expérience et mon charisme »

Didier Ovono retourne en France. Libre de tout contrat, le gardien gabonais s’est engagé ce mardi en faveur du Paris FC (L2).
L’ancien joueur du Mans et de Sochaux aujourd’hui agé de 34 ans s’est réjouit de cet heureux dénouement.

« J’ai eu quelques propositions dans des destinations exotiques, mais ça ne m’intéressait pas trop. Le plus important était de retrouver une situation stable pour ma famille. Venir à Paris, c’est parfait pour nous. Quand l’opportunité du Paris FC s’est présentée, j’ai vraiment sauté dessus. Je n’ai pas longtemps hésité. » a t-il expliqué sur le site de son nouveau club.

Ovono Doublure de Vincent Demarconnay…
A mon âge, je ne me prends plus la tête. Que je joue ou que je ne joue pas, je serai toujours à 100 %. Je suis vraiment content d’être là, d’avoir retrouvé un bon statut en Ligue 2 française. Ce qui compte avant tout pour moi, c’est d’appartenir à un groupe et de travailler au quotidien. Je suis venu au Paris FC pour aider en cas de besoin, apporter mon expérience et mon charisme. J’ai été capitaine au Mans, à Ostende et en sélection du Gabon. Dans un vestiaire, j’aime parler. J’ai toujours été un leadeur et un grand frère. Le groupe est jeune donc si je peux donner quelques conseils aux joueurs… Mais comptez aussi sur moi pour travailler dur au quotidien afin d’être prêt si on fait appel à moi.

Son départ de Belgique ?
Je suis passé du statut de taulier à celui du mec qui reste en tribunes. De numéro 1, je suis passé numéro 3. Tout s’est cassé avant la CAN en janvier dernier. Les dirigeants m’ont clairement signifié que si je partais à la CAN, Ostende ce serait fini pour moi. Ils m’ont demandé de faire ce choix. Je n’ai pas compris car en 2015, ils m’avaient laissé partir à la CAN sans faire de problèmes. Là, la CAN se passait chez moi au Gabon et je ne pouvais même pas imaginer de ne pas y aller. C’était inconcevable. Est-ce que Dortmund a demandé à Aubameyang de renoncer ? Non… 

Sa retraite de la sélection du Gabon.
Depuis mon annonce, j’ai reçu beaucoup de messages de fan et de supporteurs qui me suppliaient de continuer et de ne pas laisser tomber la sélection. J’ai toujours l’amour de ma patrie. Mais il s’est passé tellement de choses négatives autour de la sélection… On verra si les choses finissent par s’assainir. Dans ma tête, je suis déjà plus tranquille car j’ai trouvé un club.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *