Liberia : L’apport de Claude Leroy dans la réussite de George Weah

 

Elu Président de la République du Libéria il y a quelques semaines, George Weah a marqué l’histoire du football européen et mondial dans les années 90. Parti de Monrovia, il a pu atteindre Yaoundé pour finalement atterrir à Milan.

Le ballon d’or européen 1995 lève le voile sur certaines facettes de sa vie et le parcours qui lui a permis de se retrouver aujourd’hui à la présidence de la république libérienne : « Je suis né au Liberia, plus précisément à Monrovia. Mes parents étant séparés, j’ai grandi avec ma grand-mère dès l’âge de deux ans jusqu’à mes dix-neuf (19) ans lorsque je quittais le Libéria pour le Cameroun. Je n’ai pas eu l’occasion de connaître mon père. J’ai grandi dans la rue avec cette étiquette de mauvais garçon mais ma grand-mère était là pour moi. J’ai suivi ses conseils. Elle a su me mettre en confiance. J’ai pratiqué le sport avec mes amis dans les quartiers comme tous les enfants en Afrique. J’avais une passion pour le football. J’allais jouer tous les jours même si je n’avais pas de quoi manger, j’étais content de jouer. C’était très difficile. J’ai eu une enfance noire mais il faut passer par là pour devenir quelqu’un.

Un jour, il y avait un tournoi que le Tonnerre de Yaoundé est venu superviser au Libéria. Les dirigeants m’ont vu jouer. Ils m’ont intégré dans leur équipe et je suis allé au Cameroun. J’ai signé un contrat de trois (03) ans. Cinq (05) mois plus tard, j’ai rencontré Monsieur Claude Leroy qui m’a dit que George tu es un bon joueur pourquoi tu n’es pas en France? Je lui ai répondu que parce que dans mon pays il n’y a personne qui vient chercher les joueurs. Claude Leroy était très gentil. Il a appelé son ami Arsène Wenger. Ils sont venus au Cameroun pour me voir jouer. Après le match contre Kibo du Nigéria, ils m’ont fait signer un contrat provisoire pour Monaco », a raconté George Weah en septembre 2013 sur le plateau de l’émission le Club de Beinsport.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *