Standard de Liège : Les raisons du limogeage de Thomas Dossevi

 

Dossevi Thomas vient de perdre son boulot au Standard de Liège. Le frère ainé de Matthieu, travaillait en tant que scout pour l’équipe belge depuis bientôt deux ans. Alors que Matthieu vient de quitter définitivement le club du Standard de Liège pour le FC Metz, son frère lui, a perdu son boulot pour avoir effectué une sortie médiatique que les responsables du club n’ont pas aimé.

Vendredi, Sudpresse a donner l’information selon laquelle l’ancien joueur du FC Nantes qui a participé à la coupe du monde 2006 avec les Eperviers du Togo, est démis de ses fonctions. Le Togolais estime que rien n’est officiel mais il y a des signes qui peuvent confirmer cette situation : « A l’heure actuelle, je n’ai reçu aucune notification du club. Je ne sais pas trop comment le club veut fonctionner. J’attends de recevoir le motif par courrier. J’ai uniquement reçu vendredi dernier un sms du DRH qui me demandait de rapporter le véhicule mis à ma disposition », a expliqué l’ancien attaquant du FC Nantes.

Les responsables des Rouches sont mécontents de la sortie de Thomas Dossevi qui s’est prononcé sur l’avenir de son frère Matthieu, sur une radio à Bordeaux, avant que l’option d’achat ne soit levée par le FC Metz. Le frère ainé de Matthieu se défend : « Je ne suis pas rentré dans les détails. J’ai fait part de mon avis, sans jamais nuire de quelque façon au Standard. J’ai l’impression de servir de bouc-émissaire, je pense que le club se sert de cette excuse car ils sont déçus que Matthieu soit parti. Non, rien ne laissait présager un départ. J’ai un CDI au Standard et je devais passer sur des domaines plus spécifiques (entraînement des attaquants) suite à l’obtention de mon diplôme UEFA A. Après 14 années au niveau pro, avec une Coupe du Monde disputée, je suis prêt à coacher des jeunes. Maintenant je suis dans l’attente, toujours présent à Liège. Je tente d’entrer en communication avec le Standard, mais je reste sans réponse », a indiqué l’ancien Epervier du Togo.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *