Togo/Championnat : AS OTR, la mayonnaise a du mal à prendre

 

L’AS OTR a de petits soucis pour faire la différence en championnat d’élite, exercice 2017-2018 au Togo. Le club de l’Office Togolais des Recettes a empoché seulement 4 petits points sur 12 possible en 4 rencontres de championnat. En terme de production de jeu, les coéquipiers de Monglo Coco sont présents mais ils pêchent dans la réalisation du geste parfait en phase offensive. L’ambition principale du club étant de finir champion en fin de saison, le coach Gneni Sebabi a alors l’impérieux devoir de sortir la baguette magique pour remettre l’AS OTR dans le sens de la victoire car ces résultats contrastent avec les moyens dont disposent le club.

Infrastructures financières et humaines

L’AS OTR est l’un des clubs du championnat d’élite du Togo qui ne devrait normalement pas se plaindre du manque de moyens financiers. C’est un club corporatif qui appartient à l’Office Togolais des Recettes. Dans ces conditions, l’OTR devrait mettre à la disposition de ce club, les moyens financiers à la hauteur des ambitions de celui-ci. Quand on jette un coup d’oeil sur le matériel de l’équipe, on peut se permettre de déclarer que la question financière ne se pose pas.

Cette équipe a également effectué un sérieux recrutement pour jouer les premiers rôles dans le championnat cette saison. L’effectif est conséquent pour réaliser quelque chose de grand quand on compte des joueurs comme Zonor Ayayi, Monglo Coco, Houega Komi Emeassin, Akoro Bilal, Degli Mensah et le vétéran Saibou Badarou dans les rang de cette équipe, on peut rêver du titre. Cependant, les résultats actuels contrastent avec la bonne préparation d’avant-saison de cette équipe.

Une saison pourtant bien préparée

Hormis les matchs amicaux, il faut retenir surtout les deux trophées remportés pendant les vacances par ce club. L’équipe a d’abord soulevé le trophée Radio Sport fm sur le terrain d’Ablogamé à Lomé. Elle a aussi remporté le tournoi Future Communication de Télésport. Avec un effectif assez riche qui a participé à deux tournois où les joueurs se sont frotté avec ceux des clubs du championnat, les automatismes devraient en principe se mettre en place avant que le championnat ne démarre.

Manque de cohésion ou fatigue

L’effectif a un peu changé cette saison car plusieurs joueurs sont partis et nombreux sont venus les remplacer. Dans ces conditions, le travail doit être fait en profondeur par le staff technique pour mettre en place la cohésion du groupe. Les anciens et les nouveaux joueurs doivent regarder dans le même sens pour tirer l’équipe vers le haut. La fatigue peut aussi justifier les mauvais résultats enregistrés par cette équipe de l’AS OTR en ce début de championnat.

Quand on prend un joueur comme Akoro Bilal qui a disputé des matchs avec la sélection locale, la sélection des compétitions nationales et son club, on peut comprendre pourquoi la copie rendue par le joueur pour le moment, n’est pas assez propre en championnat. Le capitaine Monglo Coco peut aussi être fatigué par la longue préparation de cette équipe pour aborder la saison. Le staff médical du club ne doit pas négliger ce côté de la chose pour permettre aux joueurs de récupérer de cette fatigue afin de resserrer la ceinture pour corriger les résultats et tenter de rejoindre le haut du tableau en championnat.

On est seulement à la 4e journée du championnat qui en compte trente. Beaucoup de choses peuvent encore se passer mais dans un championnat, quand on veut finir champion en fin de saison, il y a des points à ne pas perdre car cela pèse assez lourd dans la balance à l’heure du bilan.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *