Tournoi des Retrouvailles : Un bilan positif d’après Serge Benissan

 

Kpalimé a vibré aux rythmes de la 12e  édition du Tournoi des Retrouvailles ce week-end. A l’arrivée, les Gaillards de l’AS Royale d’Amadahomé bousculent la hiérarchie en remportant le trophée mis en jeu en battant en finale (1-0) Gaillards de Wisdom.

Le promoteur de ce tournoi, Serge Teteh Bénissan, se montre satisfait au terme de cette 12e édition de la compétition : « Je pense qu’on ne peut qu’être satisfait du niveau du jeu des anciens joueurs ce week-end, ce qu’ils nous ont démontré, leur savoir faire, les gestes techniques, les résultats aussi parce qu’il y a eu beaucoup de buts marqués. Donc, je pense que c’est satisfaisant ce qu’il s’est passé ce week-end à kpalime », a déclaré Serge Bénissan.

Il n’a pas manqué de se prononcer également sur la performance de l’AS Royale d’Amadahome : « C’est une surprise mais ils attendaient ce moment depuis. Cela fait longtemps qu’ils voulaient participer à ce tournoi mais il n’y avait pas de place. Là, une place s’est libérée, on les a pris. Ils se sont préparés mieux que les autres. On ne les connaissait pas mais ils ont démontré du beau football, beaucoup de discipline dans leur rang, l’organisation qu’il y a autour de leur équipe leur a permis de gagner la 12e édition cette année », a ajouté le patron de l’équipementier Sergio Sports.

Par rapport à l’organisation de la compétition, le promoteur estime qu’il y a d’autres défis à relever : « On ne peut qu’être un homme comblé parce qu’avec ce qu’il s’est passé, malgré la pluie, les deux équipes se sont battues, ça s’est très bien passé sans incident majeur. On ne peut qu’être heureux. Il y a encore beaucoup de choses à améliorer. On est quand même à la 12e édition, ça veut dire 12 ans, mais on progresse au jour le jour. On a un problème de timing. C’est par rapport aux clubs qui participent mais on essaye de faire mieux. On améliorera à ce niveau là pour que les choses se passent bien pour qu’on finisse à temps et à l’heure. C’est sur l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle. Le football ne peut  se faire sans les anciens, le football à la base ni le football d’élite ne peut se faire sans les anciens », a laissé entendre le promoteur du Tournoi des Retrouvailles.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *