Togo : Serge Akakpo « Claude Leroy ? Je n’ai pas reçu d’appel et je ne suis plus dans l’attente »

Dans une interview exclusive accordée à nos confrères du site africatopsports.com, Serge Akakpo est revenu sur sa relation avec Claude Leroy. Pour le défenseur togolais qui a mis entre parenthèse la sélection, venir en équipe nationale pour porter la tunique, c’est une question de cœur.

Voici une partie de l’interview de Serge Akakpo

« Selon moi la relation entre un coach et ses joueurs est très importante, c’est ce qui solidifie l’état d’esprit d’une équipe. La dernière fois que j’ai eu le coach au téléphone avant le stage en Egypte (ndlr: en mars) il avait noté à nouveau mon numéro de téléphone et avait promis de me rappeler. Jusqu’à ce jour, je n’ai pas reçu d’appel et je ne suis plus dans l’attente. Je ne lui en veux pas du tout car il a 30-40 cas à gérer et doit faire des choix, et avec toute son expérience, il en a vu d’autres… Et je ne suis pas non plus dans une position de quémandeur. En juin dernier, mon père me demandait si j’avais été contacté par le Staff ou par la Fédération, et lorsque je lui ai dit que cela n’a pas été le cas, il m’a répondu que cela voulait tout dire »

 

« J’ai aussi remarqué que je n’étais pas le seul absent des derniers rassemblements. Si nos dirigeants ont réussi à aller chercher d’autres à l’étranger en mars 2016 pour venir organiser une confrontation/assise dans le but de ramener l’harmonie au sein de l’équipe (d’ailleurs cela a été un échec total parce que c’est depuis cette période que les choses vont de mal en pire), ce n’est pas normal qu’aujourd’hui ils ne prennent même pas la peine de savoir ce qui ne va pas. Peut-être que c’est la révélation que quelque part cette situation convient. Ceci étant, nous devons respecter leurs choix et ainsi que leurs méthodes de travail »

 

Les chances sont très minces, déjà cela ne dépend pas que de moi et surtout entre-temps il ne s’est rien passé pour inverser la tendance. Attention ! Je n’attends aucun traitement de faveur, ni action spéciale de qui que ce soit. Je ne suis qu’un simple joueur ayant la chance de représenter le pays, parmi tant d’autres talents, donc je parle en toute humilité. L’équipe nationale appartient à tous les Togolais et personne n’y est indispensable. Chacun de nous est différent, et moi je ne joue pas en sélection pour la gloire. Pour moi aller en sélection, c’est comme aller en guerre et se battre tous ensemble pour l’honneur de la Patrie, et j’aime avoir le sens du devoir accompli.

 

Si je ne ressens pas le feu en moi, alors je ne tricherai pas, car je fais les choses uniquement avec le cœur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai été honnête dans ma communication avec le coach. Enfin et surtout, lorsque j’agis, c’est avec le plus grand respect pour nos supporters et pour l’État qui nous soutient par le biais de l’argent public.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *